Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Sciences > La vie sortie des eaux

La vie sortie des eaux

mardi 11 août 2009, par Françoise Dupuy-Maury

La vie sur Terre a débuté sous l’eau il y a 3,5 à 3,8 milliards d’années. Et elle s’est longtemps limitée à ce milieu. De fait, il faut attendre le Silurien (– 443 à – 416 millions d’années) pour voir se développer des plantes vasculaires – dotées de tissus de soutien pour la circulation de la sève –, qui marquent une étape importante de l’évolution de la flore terrestre, car elles peuvent vivre en dehors de l’eau. C’est du moins ce que l’on pensait, jusqu’à la publication dans la revue Science1 des travaux d’une équipe internationale dont font partie Alain Le Hérissé, du laboratoire « Domaines océaniques »2, à Brest, et Florentin Paris, du laboratoire « Géosciences Rennes »3. En effet, ceux-ci viennent de découvrir un assemblage de spores (cellules de dissémination) de plantes vasculaires dans des sédiments d’Arabie saoudite datant de l’Ordovicien supérieur (– 460 à – 443 millions d’années), soit 20 à 30 millions d’années plus tôt que ce que l’on croyait.

En pratique, ces spores ont été isolées grâce à la palynologie, « une technique qui consiste à dissoudre les roches afin de récupérer l’ensemble des microfossiles organiques et la matière organique amorphe qu’ils contiennent », explique Alain Le Hérissé. Une fois ces résidus obtenus, les chercheurs se sont partagé le travail. Les uns ont analysé les fossiles et ont découvert qu’il s’agissait de spores trilètes 4 produites par les plantes vasculaires. Les équipes de Brest et Rennes ont daté les échantillons à l’aide de fossiles de micro-organismes comme les acritarches et les chitinozoaires, très abondants dans les océans à cette époque. Tous ces résultats confirment la présence des plantes vasculaires dès l’Ordovicien. Enfin, « cette découverte en Arabie saoudite est en faveur d’une origine gondwanienne5 des plantes vasculaires qui auraient migré ensuite en se diversifiant », souligne Alain Le Hérissé.

Françoise Dupuy-Maury

Notes :
1. « Origin and Radiation of the Earliest Vascular Land Plants », Science, 17 avril 2009, vol. 324, n° 5925, p. 353.
2. Laboratoire CNRS / Université de Brest.
3. Laboratoire CNRS / Université Rennes-I.
4. Ces spores portent une fente qui permet la germination en forme de croix à trois branches.
5. Le Gondwana était un supercontinent qui occupait l’hémisphère Sud.