Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Sciences > Dialogues - Des clés pour comprendre > Re-cultiver la ville

Re-cultiver la ville

mercredi 9 mai 2012, par La Rédaction

Jeudi 10 mai 2012
Horaire : 18h30 - 20h00
Inscriptions au 01 53 01 82 70
Lieu : Salle de conférences
Musée des arts et métiers
60, rue Réaumur
75003 Paris

Métro : Arts et Métiers, Réaumur-Sébastopol
Bus : 20, 38, 39, 47

Entrée libre dans la limite des places disponibles

**

Désir de campagne et nostalgie des « petites fermes de proximité », si présents dans l’imaginaire citadin, suscitent de nouvelles formes de revendications urbaines : adeptes des jardins partagés, « locavores » militant pour une alimentation locale ou encore guerilleros jardiniers qui revégétalisent les espaces urbains… Ces initiatives, aux fonctions plus pédagogiques que nourricières, ont un rôle bien réel à jouer dans la construction d’une nouvelle relation culturelle entre la ville et le monde agricole.
Cependant, entre la réalité de l’agriculture et les aspirations citadines, il peut se glisser des malentendus, qui se traduisent par des pratiques de consommation parfois contradictoires. Le concept de consommation durable, qui associe une consommation de produits locaux au souci de limiter le gaspillage et les effets nocifs sur l’environnement, s’est développé ces dernières années. Si l’agir au quotidien semble plus facilement accessible, l’action collective se heurte non seulement à la difficulté à s’organiser mais aussi à définir des actions véritablement efficaces.
Dans une société de l’abondance, on voit se développer des modes de vie alternatifs reposant sur la sobriété : faire soi-même, troquer, privilégier la convivialité plutôt que le confort matériel, aspirer à une autre forme de société… En mettant en avant le pouvoir de la « petite action » individuelle, ces initiatives semblent anticiper culturellement une pénurie probable des ressources. Sont-elles l’amorce d’un changement significatif de l’action politique ? Comment répondre aux attentes de tous les citadins, en évitant les dérives qui renforceraient les inégalités socio-spatiales ?
Rencontre avec Refarm the city, Green Rush, Michelle Dobré, sociologue, maître de conférences, université de Caen, CERReV (Centre d’études et recherches sur les risques et les vulnérabilités) et Roland Vidal, ingénieur, École nationale supérieure du paysage de Versailles ENSP, fondateur du CERAPT (Collectif d’enseignement et de recherche en agriurbanisme et projet de territoire).