Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Palestine > Douze blessés dans des affrontements liés aux abattages de porcs au (...)

Douze blessés dans des affrontements liés aux abattages de porcs au Caire

dimanche 3 mai 2009, par La Rédaction

Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes dimanche au Caire contre des chiffonniers du bidonville de Manchiet Nasr qui les bombardaient de pierres et de bouteilles pour les empêcher de venir abattre leurs porcs à titre de précaution contre la grippe dite porcine.
Une douzaine de personnes ont été blessées et une quinzaine d’autres interpellées. Trois policiers ont été blessés dans une autre partie de la capitale lors d’affrontements avec d’autres éleveurs de porc.
Naguère durement touchée par la grippe aviaire, l’Egypte a ordonné le 29 avril l’abattage des quelques 300.000 à 400.000 porcs du pays à titre de précaution contre le virus H1N1 de la grippe A, bien qu’aucun cas n’y ait été signalé.
L’OMS avait qualifié cette décision d’erreur, le virus H1N1 étant propagé par l’humain et pas par les porcs. Ceux-ci, considérés comme impurs par les musulmans, sont principalement élevés par des membres de la minorité chrétienne copte.
Selon les autorités, ils s’efforcent de dissimuler les bêtes pour échapper à l’ordre d’abattage généralisé, qui les prive de leur gagne-pain.

Les relations entre la Suisse et Israël au plus mal
Le torchon brûle encore entre la Suisse et Israël. Ilan Elgar, l’ambassadeur d’Israël à Berne, compare dans un entretien publié dimanche la rencontre entre le président helvétique Hans-Rudolf Merz et son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad avec la politique d’apaisement pratiquée à l’égard d’Hitler.
Comme dans les années 1930, avec la politique d’"appeasement" qui sacrifia la Tchécoslovaquie au nom de la paix, il n’est aujourd’hui pas possible de modérer un gouvernement dangereux avec des concessions, déclare l’ambassadeur israélien dans une interview à "NZZ am Sonntag".
La vive réaction israélienne qui a suivi la rencontre entre les deux présidents est aussi due au fait qu’elle a eu lieu la veille de la Journée de commémoration annuelle de l’Holocauste. "Ce qui a été dit au président iranien ne joue aucun rôle. La rencontre à un tel niveau, les images qui ont été prises, étaient pour nous de mauvais signaux", souligne Ilan Elgar.
Pour ce dernier, l’entourage de Mahmoud Ahmadinejad a dû se tordre de rire en prenant connaissance des critiques faites à la Suisse.
L’ambassadeur relève qu’à l’exception de la ministre suisse des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey, puis de Hans-Rudolf Merz, aucun autre dirigeant occidental de haut rang n’a rencontré Mahmoud Ahmadinejad.
Selon Ilan Elgar, les relations entre Israël et la Suisse n’ont malheureusement jamais été aussi mauvaises qu’actuellement. Avant le cas helvétique, Israël n’avait qu’une seule fois rappelé un ambassadeur installé dans un pays européen. C’était en 1986, lorsque Kurt Waldheim fut élu à la présidence autrichienne malgré un passé d’officier dans l’armée nazie.
Hans-Rudolf Merz a rencontré Mahmoud Ahmadinejad le 19 avril à Genève, en marge de la conférence de l’ONU sur le racisme. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a rappelé que l’entretien s’inscrivait aussi en rapport avec le mandat de protection des intérêts des Etats-Unis exercé par la Suisse en Iran.
En mars 2008, Mme Calmy-Rey avait rencontré Mahmoud Ahmadinejad à Téhéran dans le cadre de la signature d’un important contrat d’approvisionnement en gaz naturel conclu par une entreprise suisse avec l’Iran. Ce contrat avait été critiqué par les Etats-Unis et le président du Congrès juif mondial, Ronald Lauder. En mai 2008, aucun ministre suisse n’avait été invité aux festivités marquant le 60e anniversaire de l’Etat d’Israël.

Les sangliers du zoo de Bagdad euthanasiés par précaution
Trois sangliers sauvages du zoo de Bagdad ont été euthanasiés samedi, à titre de précaution par peur d’une contamination par la grippe porcine, a annoncé le docteur Sabah Jassim Mozan, chef de l’unité vétérinaire du ministère irakien de l’Agriculture.
L’Irak n’a pas fait état de cas de contamination par le virus A(H1N1). Et les experts sanitaires ont fait savoir que la grippe, ne se transmettait pas par les porcs.
Le docteur Mozan a précisé que les animaux avaient été tués "par mesure de précaution" pour éviter justement l’émergence de cas en Irak.
En outre, l’Irak n’a quasiment aucune exploitation porcine, l’islam interdisant la consommation de viande de porc.
De son côté, l’Egypte, qui compte une importante minorité chrétienne, a déjà ordonné l’abattage des porcs.

Accord de normalisation des relations entre le Tchad et le Soudan
Le Soudan et le Tchad ont signé dimanche un accord prévoyant la normalisation graduée de leurs relations, sous l’égide du Qatar et de la Libye.
Ce processus gradué doit aboutir à la signature d’un accord de paix formel par les présidents des deux pays en Libye.
Le Soudan et le Tchad se sont longtemps mutuellement accusés de soutenir les mouvements rebelles à l’oeuvre dans chacun des deux pays. Ces tensions ont aggravé la crise humanitaire en cours dans la province soudanaise du Darfour.
L’accord de dimanche a été signé par le ministre soudanais de la Coopération internationale al-Tijani Saleh, et le ministre tchadien des Affaires étrangères Moussa Faki Mahamat, en présence des chefs de la diplomatie du Qatar et de la Libye.
Il appelle notamment les médias des deux pays a arrêté leurs campagnes de dénigrement mutuel.

Khaled Mechal réélu chef politique du Hamas
Khaled Mechal a été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans au poste de chef politique du Hamas, a annoncé dimanche le Mouvement de la résistance islamique.
Khaled Mechal, 53 ans, a été élu pour la première fois à ce poste en 1996. Agé de 53 ans, il vit en exil en Syrie depuis 1999, après avoir notamment été la cible d’une tentative d’assassinat de la part des services secrets israéliens en Jordanie en 1997.
Le conseil du Hamas a également élu un nouveau bureau politique au cours du scrutin qui a eu lieu au cours des derniers jours, selon un communiqué faxé par le mouvement palestinien au bureau de l’Associated Press à Damas. Trois dirigeants du Hamas basés dans la Bande de Gaza y ont été élus : Mahmoud Zahar, Khalil el-Hayeh et Nizar Awadallah.
Cette réélection intervient alors que le Hamas et le Fatah semblent dans l’impasse dans leurs négociations sur la formation d’un futur gouvernement palestinien d’union. Ces pourparlers, tenus au Caire sous l’égide de l’Egypte, ont repris la semaine dernière.

( Dimanche, 03 mai 2009 - Avec les agences de presse )

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr