Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Algérie > Bouteflika III (1)

Bouteflika III (1)

vendredi 10 avril 2009, par La Rédaction

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a obtenu un troisième mandat de cinq ans vendredi avec 94,24% des suffrages exprimés. Voici le détail du scrutin fourni par le ministère de l’Intérieur.

Participation : 74,57%
Nombre de votants : 15.351.305
Suffrages exprimés : 14.378.578
Bulletins nuls : 1.042.727

Abdelaziz Bouteflika : 90,24%
12.911.705 voix
Agé de 72 ans, le président se présentait en indépendant mais est soutenu par les trois principaux partis (FLN, RND et MSP) qui ont dirigé l’Algérie depuis l’Indépendance en 1962. Elu en 1999 et réélu en 2004, il a fait modifier la Constitution en novembre pour pouvoir briguer un troisième mandat

Louisa Hanoune : 4,22%
604.258 voix
Agée de 55 ans, seule femme en lice, la candidate du Parti des travailleurs, petite formation trotskiste, avait obtenu 1% des voix à la présidentielle de 2004

Moussa Touati : 2,31%
330.570 voix
Agé de 55 ans, le chef du Front national algérien (FNA) est membre du Parlement et considéré comme proche du gouvernement

Djahid Younsi : 1,37%
176.674 voix
Agé de 48 ans, le chef du parti islamiste El Islah ("réforme") est membre du Parlement. Il est considéré comme un islamiste modéré

Ali Fawzi Rebaïne : 0,93%
133.129 voix
Agé de 54 ans, le candidat du petit parti nationaliste AHD-54 avait recueilli moins de 1% en 2004

Mohammed Saïd : 0,92%
132.242 voix
Agé de 62 ans, ce candidat considéré comme un islamiste modéré se présentait en indépendant, son nouveau Parti justice et liberté (PJL) n’ayant pas été autorisé.

Sarkozy adresse "ses chaleureuses et amicales félicitations" à Bouteflika

Nicolas Sarkozy a adressé vendredi ses "chaleureuses et amicales félicitations" à Abdelaziz Bouteflika après sa réélection à la présidence de la République algérienne, selon un communiqué de l’Elysée.
Dans ce communiqué, le président français "lui souhaite plein succès dans la haute mission qui est la sienne". "Attaché à la construction d’un partenariat d’exception entre la France et l’Algérie, le chef de l’État formule le souhait que nos deux pays, riches de leurs peuples et de la proximité qui les unit, parviennent à construire un lien exemplaire aux yeux du monde", conclut le communiqué.

Bouteflika salue "le haut sens civique" des Algériens

Le président Abdelaziz Bouteflika a salué vendredi "le sens civique du peuple algérien" qui lui a accordé un troisième mandat de cinq ans en votant pour lui à plus de 90%.
"Il s’agit véritablement d’une leçon éloquente de la démocratie", a-t-il déclaré à la radio d’Etat. Les résultats du scrutin "expriment sincèrement l’attachement des Algériens à leur patrie et leur volonté libre de choisir leur président", a-t-il ajouté.
Le président a également rendu hommage à "la confiance précieuse" de ses concitoyens. "La maturité politique qui a prévalu lors de cette élection présidentielle est un signe prometteur qui nous préserve, en nous armant d’une démocratie émanant de nos valeurs et de notre amour de la patrie", a-t-il dit.
Abdelaziz Bouteflika a par ailleurs félicité ses cinq adversaires malheureux à la présidentielle de jeudi, pour "leurs convictions démocratiques" et les efforts louables qu’ils "ont consentis en respectant le principe d’équité, qui est la consécration du pluralisme politique".

L’opposition algérienne crie à la fraude

Une partie de l’opposition a dénoncé des fraudes massives mais Zerhouni, un proche du président, a déclaré que, "même si on devait concéder qu’il y a eu quelques irrégularités, elles n’auraient pas d’effets significatifs sur les résultats".
La réélection de Bouteflika, sans adversaire à sa mesure, était acquise d’avance, la seule inconnue étant le taux de participation, qui atteint officiellement 74,11% malgré les consignes d’abstention de l’opposition - contre 58% il y a cinq ans et 60% en 1999.
Le Front des forces socialistes (FFS) a accusé les autorités d’avoir gonflé artificiellement le chiffre de la participation. "C’est un véritable tsunami de fraude massive qui a atteint une échelle industrielle", affirme le parti d’opposition dans un communiqué.
Par ailleurs, le journal El Watan fait état, sur son site internet, de manifestations et de heurts avec la police en Kabylie où des routes ont été bloquées à l’aide de pneus en feu. Deux policiers avaient été blessés la veille dans un attentat à la bombe contre un bureau de vote dans cette région.
Le professeur de sciences politiques algérois Mohamed Lagab se dit surpris de la participation élevée, notamment en province, mais il en déduit le peu d’influence des consignes d’abstention lancées par les partis d’opposition.
Le plus proche des cinq adversaires du président sortant, la candidate trotskiste Louisa Hanoune, a remporté 4,22% des suffrages.
La reconduction d’Abdelaziz Bouteflika, dont l’état de santé à 72 ans fait l’objet régulièrement de spéculations dans les médias, a été rendue possible par une opportune réforme constitutionnelle qui a supprimé en novembre la limitation à deux des quinquennats présidentiels.
Les détracteurs de Bouteflika, qui domine la vie politique de son pays depuis l’indépendance en 1962, à l’exception d’une traversée du désert dans les années 1980, le soupçonnent de vouloir être président à vie.
Le résultat de l’élection prouve que Bouteflika continue à jouir du soutien de l’armée et du puissant appareil de sécurité, malgré sa politique d’amnistie qui a bénéficié à des milliers d’anciens insurgés islamistes.
Les islamistes encore actifs, dont Bouteflika est crédité d’avoir réduit la menace après l’insurrection sanglante des années 1990, avaient eux aussi appelé au boycottage des urnes.
A une population désabusée par les promesses politiques non tenues, le chômage, le coût de la vie, les problèmes de logement et les difficultés de transport persistants, Abdelaziz Bouteflika avait ’promis le Pérou’ s’il était réélu.
Il s’est en effet engagé à dépenser 150 milliards de dollars dans des projets de développement et de créer trois millions d’emplois, alors que le taux de chômage atteint le taux de 70% parmi les moins de 30 ans.
La faculté de Bouteflika de conserver sa légitimité aux yeux des 34 millions d’Algériens était surveillée de près en Europe, entre autres parce qu’Alger fournit 20% des approvisionnements en gaz de l’Union européenne.
L’UE redoute de plus une nouvelle vague, plus importante encore, de "harragas", ces jeunes Algériens désespérés qui prennent tous les risques pour traverser la Méditerranée en quête d’un improbable Eldorado.

Ben Ali salue la "brillante victoire" de Bouteflika

Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a adressé vendredi ses "vives félicitations" à son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika à la suite de sa réélection à la magistrature suprême pour un troisième mandat.
Dans ce message diffusé par l’agence officielle TAP, le président Ben Ali se félicite de cette "brillante victoire" de M. Bouteflika auquel il a souhaité la "réussite dans l’accomplissement de sa noble mission".
A l’issue du scrutin de jeudi en Algérie, M. Bouteflika a été réélu avec 90,24% des voix .
"La confiance renouvelée en votre personne atteste de vos hautes qualités et de votre riche expérience, et témoigne des réalisations et réformes d’avant-garde que vous avez accomplies, dans tous les domaines, en faveur de votre peuple", lui écrit M. Ben Ali.
Qualifiant d’"exemplaires" les relations entre Tunis et Alger, il y exprime sa détermination à poursuivre l’action en vue de "concrétiser les aspirations communes au progrès et à la prospérité et de consolider les fondements de l’Union du Maghreb Arabe" (UMA), l’ensemble sous-régional regroupant la Tunisie, l’Algérie, le Maroc, la Libye et la Mauritanie.

( Vendredi, 10 avril 2009 - Avec les agences de presse )

<FONT face=Arial color=#ff0000>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2
 
***
 
<FONT face=Arial size=2>Participez à la liste de Diffusion
<FONT color=#ff0000 size=4>" Assawra "
S’inscrire en envoyant un message à :
<A href="mailto:assawra-subscribe@yahoogroupes.fr">assawra-subscribe@yahoogroupes.fr