Al-Oufok

Site du Mouvement Démocratique Arabe

Accueil > Bahreïn > Bahreïn : des manifestants appellent au "renversement" de la famille (...)

Bahreïn : des manifestants appellent au "renversement" de la famille royale

lundi 21 février 2011, par La Rédaction

Un groupe de manifestants se présentant comme "les jeunes du 14 février" a appelé lundi au "renversement" de la famille royale au pouvoir à Bahreïn, où une semaine de contestation a fait au moins huit morts et plusieurs centaines de blessés.
Dans un manifeste, le groupe demande "le renversement du régime oppressif des Al-Khalifa", précisant que le peuple "choisira le système auquel il sera soumis". Il réclame également un gouvernement élu, et la comparution en justice de responsables pour les attaques de la semaine dernière contre les manifestants.
Mais selon "les jeunes du 14 février", la première des priorités devrait être l’annulation de la nationalité accordée à des sunnites étrangers dans le but de modifier l’équilibre confessionnel du pays, à majorité chiite.
L’influence de ce groupe de manifestants, composé principalement de jeunes campant place de la Perle à Manama, et ses relations avec l’opposition chiite officielle, ne sont pas clairement établies. Reste que le manifeste ne reflète pas la position d’une partie de l’opposition, qui accepterait le maintien de la dynastie sunnite des Al-Khalifa, au pouvoir depuis 200 ans, en échange du transfert d’une bonne partie de ses pouvoirs au Parlement.
Des centaines de manifestants ont passé la nuit de dimanche à lundi sur la place de la Perle, et plusieurs milliers d’opposants se sont réunis sur le site au cours de la journée.
Les souverains de Bahreïn ont proposé des pourparlers pour tenter de désamorcer la contestation, mais l’opposition ne semble pas pressée de discuter avec le prince héritier Salman bin Hamad Al-Khalifa, mandaté par le roi pour conduire le dialogue.
Les dirigeants de l’opposition officielle chiite se disent prêts à la discussion, mais veulent des garanties que tout engagement de la monarchie sera suivi d’actes. La majorité chiite (70% des 525.000 citoyens de Bahreïn) se plaint de subir des discriminations.

(Lundi, 21 février 2011 - Avec les agences de presse)

<FONT color=#ff0000 face=Arial>Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël
<A href="http://www.aloufok.net/spip.php?article2">http://www.aloufok.net/spip.php?article2